Immo Nîmes : tout savoir sur les diagnostics à faire

Les diagnostics immobiliers sont un ensemble de constats établi par un spécialiste qualifié sur un bien. En fait, l’obligation de réaliser certains d’entre eux dépendent des facteurs géographiques dont la localisation du logement ainsi que de son ancienneté.

Une zone fortement exposée aux termites

La totalité des communes du Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées sont envahies par les termites. D’ailleurs, cela est justifié par un arrêté préfectoral et la commune de Nîmes n’en est pas exclue. Rappelons qu’une zone infestée se doit de subir un diagnostic termites pour protéger les futurs occupants du logement.

Cela dit qu’il y a peu de chance que votre bien dans le Gard ne soit pas exposé à ces insectes. Le rapport établi par le diagnostiqueur après la visite des lieux doit émettre les travaux à entreprendre pour éliminer ces bestioles.

Autant se prémunir de toutes accusations de vices cachés, car la négligence de ce genre d’intervention pourra avoir un impact sur les transactions. Plus précisément, l’acquéreur a la possibilité d’annuler la vente ou de baisser le prix si vous n’avez pas procédé au diagnostic termites.

Quels sont les diagnostics à faire à Nîmes ?

Etant donné que toutes les constructions dans le Gard ne datent pas de la dernière pluie, d’autres diagnostics doivent être réalisés. Il s’agit, entre autres, du diagnostic électrique et du diagnostic gaz. En principe, ils doivent se faire si vos installations ont plus de 15 ans.

Par contre, si votre appartement a été construit ou rénové récemment, le diagnostic électrique et le diagnostic gaz ne figureront pas sur la liste des diagnostics obligatoires. En plus des diagnostics cités ci-dessus, vous êtes contraint de faire un diagnostic mesurage Loi Boutin si votre logement mesure plus de 8m2.

Il est à savoir qu’à Nîmes, certains diagnostics sont juste complémentaires, notamment pour le diagnostic amiante avant travaux ou avant démolition. Sinon, sur toute la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, le diagnostic technique SRU de mise en copropriété est également considéré comme étant un diagnostic complémentaire.